• Imprimer cette page
  • Inscrivez-vous à l'alerte mail
Warning : count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable dans customtheme_form_alter() (ligne 10 dans /srv/aegir/platforms/drupal-7/sites/projet-ceef.fr/themes/customtheme/template.php).

Quels impacts?

 

Afin d’intégrer au mieux le CEEF dans l’environnement de la Sambre-Avesnois, les études préliminaires ont caractérisé les impacts potentiels du projet sur son environnement humain, physique et naturel.

Conformément à la réglementation en vigueur et dans un souci d’aménagement durable du territoire, le projet a été adapté pour éviter les effets négatifs majeurs, en étudiant notamment des solutions alternatives au scénario de référence B, localisé sur les communes de Bachant, Saint-Rémy-Chaussée et Ecuélin. Des mesures environnementales ont été esquissées pour réduire et compenser les effets négatifs. Elles seront détaillées lors de l'étape suivante : les études d'avant-projet.

 

Pour minimiser les effets sur l’activité agricole :

  • les parcelles situées à l’intérieur de l’anneau resteront destinées à l'agriculture,
  • des ouvrages de franchissement assureront l’accès aux parcelles situées à l’intérieur de l’anneau,
  • des aménagements limiteront le morcellement des parcelles dû au raccordement ferroviaire de l’anneau,
  • la réhabilitation des bâtiments existants sera privilégiée afin de minimiser l’impact du projet sur le foncier,
  • le travail de concertation avec la profession agricole sera poursuivi pour organiser au mieux l’activité agricole de la plaine une fois le centre en fonctionnement.

 

Pour préserver le paysage :

  • des plantations et une insertion soignée des protections acoustiques seront mises en œuvre,
  • des zones de modelés paysagers seront envisagées afin d’atténuer la hauteur des remblais/déblais et des protections acoustiques.

 

Pour minimiser les nuisances sonores :

  • les recherches de variantes de tracé permettront d’éloigner le centre d'essais des secteurs bâtis,
  • des murs acoustiques et/ou des merlons seront construits aux abords des bâtiments les plus exposés (habitations),
  • les trains d’essais seront équipés afin de réduire le bruit à la source, ce type de dispositif « embarqué » est impossible sur le réseau ferré national.

 

Pour préserver le milieu naturel :

  • les recherches de variantes de tracé ont permis de proposer des scenarii d’implantation évitant les zones d’intérêt écologique majeur et de minimiser l’impact sur la ressource en eau,
  • les études à venir devraient permettre de déterminer les mesures d'évitement, de réduction et de compensation à mettre en œuvre pour protéger la biodiversité et la ressource en eau souterraine.

 

Pour conserver les fonctionnalités du réseau routier existant :

  • RFF s’engage à maintenir les fonctionnalités actuelles du réseau de transport routier impacté par le projet. Le département du Nord, en charge du réseau départemental, a donné son accord pour que cette maîtrise d'ouvrage soit assurée par RFF jusqu'à la Déclaration d'Utilité Publique (DUP).

 

Pour des informations plus détaillées sur ces sujets, nous vous invitons à consulter le dossier de concertation.