• Imprimer cette page
  • Inscrivez-vous à l'alerte mail
Warning : count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable dans customtheme_form_alter() (ligne 10 dans /srv/aegir/platforms/drupal-7/sites/projet-ceef.fr/themes/customtheme/template.php).

Son histoire

 

2006 – 2007 : Les prémices 

Premières études commandées par la Région Nord-Pas de Calais dans le but d’implanter un centre d'essais dédié à l'infrastructure ferroviaire sur le territoire régional.

 

2009 – 2011 : La maturation du projet

Les communes d’Aulnoye-Aymeries et de Bachant se portent candidates à l’accueil du CEEF.

La région Nord-Pas de Calais et l'Etat participent au financement des études préliminaires dans le cadre du Contrat de Projets Etat-Région : la Région fait du ferroviaire une des priorités de son grand emprunt régional. RFF s'engage alors à porter la maîtrise d’ouvrage des études préliminaires.

L’État retient l’IRT RAILENIUM pour bénéficier de financements publics, au titre du Programme d'Investissements d’Avenir (PIA).

 

2011 – 2012 : Vers un scénario de référence

A la demande de l’Etat et de la Région, RFF engage les études préliminaires qui aboutissent à la proposition de 3 scénarii - A, B et C -. Le scénario A ayant le désavantage d’encercler des habitations, le scénario B a été retenu comme « scénario de référence » (voir p.25 du Dossier de concertation) après analyse multicritère des 3 scénarii.

A partir de juillet 2012, RFF mène des actions d’information et d’échange auprès des huit communes du périmètre d’étude, de la profession agricole, d’associations, etc.
 

 

Avril 2013 : Deux solutions de tracé 

Publication du Dossier Rendant Publics les Objectifs et les Caractéristiques Essentielles du Projet pendant 2 mois, la Commission nationale du débat public (CNDP) peut être saisie pour lui demander de se prononcer sur l’opportunité et les modalités d’une concertation.

Sur la base du scénario de référence, une variante alternative est étudiée dans le but de minimiser les impacts vis-à-vis des habitations et des terrains agricoles.

 

3 Juillet 2013 : La nomination d'un garant pour la poursuite du projet

La Commission nationale du débat public (CNDP) décide de recommander une concertation avec garant suite à la saisine de 2 communes concernées par le projet.